pour accompagner le jus de raisin qu'il m'avait servi, le monsieur du ravitaillement m'avait aussi donné un sac avé sauciflard et calandos, c'est important de bien s'alimenter pendant un effort physique. J'en ai donc affublé mon brave matou:

ch5 (2)

le parcours, flèché, passait dans les lointaines forêts du grand nord, là où les oliviers ne poussent plus:

Ch6 (2)

dans le ch'nord, c'est pas comme chez nous. Dans leurs forêts ils n'ont pas des chênes verts à taille humaine mais des espèces de grands machins qui cachent le ciel, c'est vrai qu'on pourrait presque s'y perdre, on a pas idée de faire des arbres aussi grands:

Ch (33) Ch (34)

d'ailleurs où est le chemin?

Ch (32)

pour finir revenons à ces fameuses bêtes féroces. Je t'ai inséré une étude à l'aquarelle pour une peinture en cours de conception:

Ch7 (2)