Hier plutôt que de rester sous la pluie du énième épisode cévenol de la saison, ou encore de perdre mon temps avec l'apéro d'inauguration de l'exposition indienne

(j'ai décidé de ne plus participer à ces mondanités où les élus se servent de nous: il n'y a pas de budget quand il s'agit de payer mon travail ou de concrétiser leurs baratins humanistes, en revanche il y en a pour offrir à picoler aux électeurs), bref, j'ai migré dans le ch'nord, dans les montagnes foréziennes, pour un café littéraire. Au programme de la soirée: Jean Pierre Spilmont un savoyard de Savoie, son oeuvre ici

Comme d'hab je t'ai ramené toute une série de dessins réalisés in situ. Comme tu me gaves toujours avec ton blues du dimanche soir, je t'en mets un léger:

jps (3b)

dessus c'est la version scannée au retour, et là c'est celle coloriée après coup, avec mon préhistorique toujours aussi concentré:

jps 3c

Sinon, automne oblige, les feuilles choient. Il en va ainsi pour mes nouvelles feuilles volantes* qui viennent de sortir de l'imprimerie, (* "flyers" en bon français), ici sous la bonne garde de mes deux Tyrannosaures en attendant d'être diffusées:

DSCF3537

Tu as bien sûr la version numérique que tu as le droit de faire tourner:

feuille volante BenL version imprimerie

Je t'ai sélectionné des activités pour lesquelles j'ai une expérience professionnelle de la profession, mais bien sûr on peut en rajouter, ça ne recouvre pas totalement mon CV.