Nos forces de l'ordre diffusent le portrait robot d'un motard, il serait lié à l'affaire de la tuerie de Chevaline. Dans un souci d'éthique citoyenne, nous cessons temporairement de dessiner des pitreries pour relayer la diffusion du portrait, le voici:

Chevaline (2)