Pour ceux qui n'auraient pas tout suivi; en plus de réaliser l'affiche de la Coupe du Ventoux (compét de planeur à Carpentras) votre petit dessinateur préféré y participe.

N'étant plus très compétitif je pars avec un gros biplace et des collègues aguerris. Ben ouai, depuis 98 (l'année du bac, paraît qu'y aurait aussi eu un autre grand événement populaire mais je crains d'être passé à côté sans remord) donc, depuis 98 avec le concours régional dans sa version jeunes loups où j'étais arrivé 8ème, un beau chiffre ça le huit, tout en courbe, mais moins terrible en compétition !

La météo s'annoncant "favorable" au temps libre ! je vais ainsi pouvoir vous narrer quotidiennement, avec l'objectivité, l'honnêteté et le sens du réalisme qui me caractérise, mes aventures là-bas.

Et pour les jours où la météo sera plutôt favorable pour me déchaîner en l'air? Je trouverai bien un petit quelque chose à vous livrer quand même.

Alors avant de partir pour préparer la première épreuve (!!! il pleut ! ), voilà déjà la journée d'hier J-1:

J - 1, préliminaires: les lois de la physique

"Ca a débuté comme ça":

 

 

First of all, attendre que ma bestiole termine ses vols du samedi. La météo, déjà très merveilleuse hier, nous permet de la démonter pour l'emmener péniblement dans sa remorque à travers la riante campagne du Comtat, c'est nettement mieux que de la convoyer beaucoup plus simplement par les airs. Nous sommes rôdés, elle n'avait pas été démonté/remonté depuis la semaine dernière, bref moment de repos avant la galère:

en_attendant

puis, et là vous allez peut-être un peu mieux comprendre où j'ai été pêcher le titre de la journée, je pars accompagner l'attelage avé ma petite voiture. Perdu dans le flots routiers du samedi soir je me laisse distancer, mais comme on prend la même et unique route je trace avé choupinette ("choupinette " c'est mon véhicule automobile, la pôvre, elle est trop petite pour tracter une grosse remorque comme ça) et j'arrive à bon port sans rattraper ou doubler l'attelage. Ne voyant pas la remorque, et comme de toute manière ma réputation de garçon sérieux va vite dégringoler autant faire de suite une entrée hirsute à la BenL:

l_arriv_e

(ouai c'est pas tous les jours qu'on perd une remorque de cette taille, ça fait pas très sérieux pour une entrée, ça commence bien !)

la réponse: "ben non" .

Bref moment de blanc, un ange passe: où est passé mon Janus??? Finalement cinq minutes après mon président arrive, il n'y a plus de mystère: il avait pris un raccourci. Et mis à part un élément de fixation du fuselage qui en se barrant sur la route m'a défoncé une aile tout va bien. Il pleut aussi de plus en plus, donc "tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles" comme dirait l'autre.

A ce soir pour les résulats de la première épreuve !

voilà vous savez tout, ou ...presque